Le sauvetage d’une population de scarabées rares: les pique-prune

Publié le par Prince Occitan





Le sauvetage d’une population de pique-prune, scarabée rare vient d’être réalisé sur le causse Comtal, à Bozouls (Aveyron). Cette opération (une première en Midi-Pyrénées) a été menée de main d’expert par Lucas BALITEAU, l’entomologiste de la maison natale de Jean-Henri FABRE. Elle a consisté, en présence de l’agriculteur concerné, Jean-Yves RIEUCAU, de curieux dont des enfants, et de diverses institutions dont l’association départementale pour l’aménagement des structures agricoles, à faire passer d’un arbre à un autre ces coléoptères.


Il y a quelques mois, un gros arbre avait dû être tronçonné. Creux, le trépassé abritait le pique-prune, ainsi nommé parce qu’émane de lui une odeur de prune. L’arrêté préfectoral autorisant une capture temporaire à des fins de sauvetage une fois pris, l’entomologiste et ses aides ont, le temps venu, récupéré le terreau contenant six scarabées adultes et des larves (mais aussi des espèces associées) pour les réintroduire dans des tronçons de l’arbre recouverts de bûches. Ce transfert s’inscrit dans une perspective de sauvegarde et bénéficiera d’un suivi.


Dans le département, ces scarabées-là ont été repérés dans la vallée du Lot, sur le Lévézou et le causse Comtal où une centaine de vieux chênes et châtaigniers abritant ces gros insectes saproxylophages ont été répertoriés.


Les acteurs du sauvetage espèrent contribuer à la perpétuation de l’espèce qui s’était signalée en interrompant la construction de l’autoroute entre Tours et le Mans. 

 

 

Paru dans La Dépêche du Midi du 13/03/2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kitoune 11/06/2009 00:34

Je ne connaissais pas.